FESTIVAL D’AVIGNON OFF: MASTERCLASS NIJINSKi

La grande salle du Préau du Collège de la Salle affiche complet pour la représentation de Masterclass Nijinski. Le titre annonce déjà tout un programme…

d’un chorégraphe à un monument de la danse

un hommage…

Le spectacle a été conçu comme un hommage à un monument de la danse : Nijinski et une évocation poétique de son génie artistique. Il s’agit d’une pièce chorégraphique pour 4 danseurs et un comédien. Faizal Zegoudi, le chorégraphe se reconnait dans la prédominance du geste, de la priorisation de l’expressivité du mouvement et du sens.

Faizal Zegoudi

Faizal Zegoudi a créé sa compagnie de danse en 1997. Ouvert  aux disciplines telles que le théâtre et le cinéma. Il a été sollicité sur de nombreux projets, en tant que chorégraphe ou interprète : films de Luc Besson, « La Belle Hélène » à l’Opéra National de Bordeaux… Faizal Zegoudi a la volonté de faire de la création un vecteur de médiation, d’intégration et de cheminement des territoires.

la rencontre du théâtre et de la danse

Le spectacle raconte la fin de vie de Nijinski en revisitant quelques une de ses grandes œuvres tout en gardant quelques parts d’ombre. Dans cette masterclass fantasmée le comédien Bernard Pisani interprète Nijinski, se questionne sur son destin, le sens de sa création, les fantômes de sa jeunesse.

Critique

Nijinski est connu pour le scandale qu’il a créé, le nouveau souffle et le renouvellement qu’il a donné à la danse. La limite de ce spectacle réside en partie dans son titre : masterclass. Faizal Zegoudi est resté « l’élève » de ce monument de la danse. il y a restitué l’esprit mais quelques soit la liberté chorégraphique qu’il a prise, est resté très poli, très respectueux du maître et n’apporte pas la fougue la surprise, le scandale la modernité extrême de Nijinski. Le danseur Assan Beyeck- Rifoe se démarque des autres danseurs de manière tranchée par l’expression de l’enthousiasme du mouvement mais aussi de ses accents d’un très belle force et précision. il amène la passion dans cette pièce chorégraphique qui donne l’impression d’être spectatrice du génie de Nijinski. Le texte est lourd et confus et si au début du spectacle, le comédien commence par faire part de la difficulté d’expression du chorégraphe slave, sans doute aurait-il fallu limiter les prises de parole, laisser la place à la danse. Enfin les grandes silhouettes d’arbres utilisées comme dispositifs scéniques empêchaient le regard et desservaient les chorégraphies et le propos trop figuratifs presque « kitch », le sujet reste le mouvement.

Masterclass Nijinski
Du 6 au 29 juillet
16h45
Collège de la Salle

Dans le programme :
p168
http://www.avignonleoff.com/programme/2018/master-class-nijinski-s22267/

Pour en savoir plus sur la Compagnie Faizal Zeghoudi

Accueil

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *