FESTIVAL D’AVIGNON IN : TARTIUFAS

Oskaras Korsunovas a investi le très récent Opéra Confluence pour mettre en scène le célèbre « Tartuffe » de Molière. Tartuffe ou plutôt en lituanien  « Tartiufas » car produit par le Lithuanian National Drama Theatre.

Le choix de Tartuffe

« In my opinion, tartufeism is the hydra of the right-wing radical populism that is rising its head all over Europe – the hydra that has nothing in common with faith and human values, but has mastered the rhetoric of propaganda based on such immutable values as God, motherland, family and nation.” Oskaras Korsunovas.

Un démago des réseaux sociaux pour dénoncer la corruption actuelle

Tartuffe incarne ici un type de héro tout à fait contemporain cynique, manipulateur, expert de la communication, un personnage public en pleine puissance, un démago des réseaux sociaux. De cette façon le metteur en scène questionne la politique actuelle. Pour lui la crise économique n’est autre que la conséquence d’un « tartuffeisme » dans les hautes sphères. Avec les réseaux sociaux de nombreuses armes s’offrent aux Tartuffes d’aujourd’hui et de demain.

Un engagement politique

Il dénonce tout particulièrement la corruption présente en Lituanie et s’inquiète d’une nouvelle génération formée à la manipulation : « they only offered us the greatest corruption pie we have ever seen and we are still eating it. » Oskaras Korsunovas ne traite pas seulement d’une question nationale mais comme l’indique le portrait Poutine/Trump, figures internationales, incite chaque spectateur à revoir son jugement et s’interroger sur ce qui se passe actuellement. Tartuffe qui a l’orignie traite de la religion revêt une forte dominante politique.

Historiquement censuré pour attaque au Vatican

Il faut savoir que « Tartuffe » est la pièce la plus jouée de Molière. La 1ère fut donnée devant Louis XIV à Versailles en 1664. S’attaquant à la fois au Vatican et au Roi Soleil, elle fut censurée. Ce n’est que la 3ème version qui put être jouée.

le labyrinthe des merveilles version électro

Oskaras Korsunovas propose un cadre hors cadre : un immense labyrinthe végétal qui prend toute la scène : les méandres de la politique ? Au sein de celui-ci les acteurs évoluent avec beaucoup d’agilité. On y trouve des toilettes, un réfrigérateur, des meubles design transparent qui rendent notamment la célère scène du banc d’autant plus réjouissante. Le metteur en scène respecte le goût de Molière pour les pièces musicales et introduit avec justesse des séquences techno surprenantes assorties de leur lumière stroboscopique.

Le voyeurisme actuel en question

Les nouvelles technologies mais aussi les dernières habitudes de divertissment sont mise en œuvre pour exacerber les dérives de la société. Le spectateur profite alors d’un réjouissant dialogue d’Orgon et sa fille déformés par Snapshat. Un vidéaste très talentueux suit les acteurs durant toute la pièce, offrant de nombreuses séquences en direct. Les personnages publics prennent la pose et débitent les discours clichés comparable à un discours de campagne ou à un agent immobilier en pleine promotion. L’espace scénique s’étend aux coulisses avec une façon de filmer intrusive sans tabou qui pose la question du voyeurisme et remet en question la télé-réalité apparue 20 ans plus tôt. Finalement n’est elle pas tombée dans le quotidien l’acceptable et avec quelle légitimité ?

La mise en scène spectaculaire, aussi créative qu’actuelle sert l’esprit du Tartuffe de Molière. Par le détournement de la pièce et la décontraction des acteurs qui haranguent la foule, font des commentaires en off, le Théâtre National de Lituanie offre une bouffée d’air frais à l’institution du théâtre. Les acteurs sont talentueux et charismatiques en particulier Elmire magnifique MILF qui ose tout ! Les grands classiques nous réservent encore des surprises et Oskaras Korsunovas par son succès et l’actualité de sa pièce légitime le fait qu’ils perdurent dans le temps.

Dates de tournée après le festival : 14 au 16 novembre 2019 : Festival Les Boréales, Caen / 20 au 22 novembre, Next Festival, Lille

Pour en savoir plus : http://www.teatras.lt/en http://www.festival-avignon.com/fr/spectacles/2018/tartiufas

crédits photos : Christophe Raynaud de Lage

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *